Notes de lecture

Sur quel critère infaillible se fonde mon admiration pour un auteur ? Chez lui j’adore jusqu’aux phrases qui me révoltent.

Seuls ne me lassent jamais les écrivains aporétiques.

En lisant je ne recherche pas mon reflet ni celui de ma vie mais des idées qui me heurtent et un style – oui, c’est l’essentiel – une écriture qui me procure des sensations physiques.

L’ennui et la frustration que m’inspirent les romans qui se contentent de raconter des histoires…

Une nécessité dans la lecture : ma praxis personnelle.  J’attends d’un livre qu’il me donne envie d’écrire, qu’il me fasse aimer les profondeurs dans lesquelles il m’enfonce. J’assume pleinement la cupidité intellectuelle de mon intéressement, sachant qu’il n’est pas pire que celui qui consiste à y  chercher une distraction. Même si l’un comme l’autre se rejoignent en ce qu’ils donnent tous deux le courage d’affronter l’Existence.

Publicités

3 réflexions sur “Notes de lecture

  1. Ah la la, comme je comprends.
    Ma « cupidité intellectuelle » est du même ordre. J’ai quelquefois l’impression de lire des auteurs qui ouvrent en grand toutes les portes de mon salon, bourrasque imminente, ils sautillent et me bousculent en me disant « tu as vu ? tu peux tout faire, Tout ! Tu as toute la place ! Regarde, je suis allé là, tu peux aller là, on peut aller partout ! » et je me sens gonflée à bloc, prête à explorer des contrées inconnues, avec l’envie d’écrire…
    Et puis, d’autres fois, il y a le contre-coup. Ils sont trop forts, tous. Ils sautent trop haut. Trop loin. Trop bien. Et je me sens comme un bébé baveur qui baragouine, ou comme un bucheron qui ahane sans grâce.
    Et d’écrire, il est autant question que d’avoir la rougeole… Bras ballants…
    Pfou.
    Tout ça pour dire, que ah la la. Je comprends.
    :-)

  2. Je comprends aussi et j’aimerais bien ressentir la même chose… Malheureusement je ne lis probablement pas assez pour en arriver là… Je suis toutefois plus proche de cet état d’esprit en ce qui concerne la bande-dessinée.

  3. En ce qui me concerne, plus que la qualité c’est la quantité de romans publiés qui me décourage… mais pas tant que ça. Je suis l’actualité littéraire de très loin, et ne je lis pas tellement, pour toutes les raisons citées dans ce billet. Je papillonne, reprends ce que j’ai déjà lu, des passages, des poèmes… Rares sont les auteurs qui me passionnent autant que ceux qui me passionnent déjà, et que je n’aurai jamais fini de lire.

    Idlewoodarian, bienvenue à toi! Merci pour tous tes commentaires… J’aime aussi la bande-dessinée, mais je n’ai pas facilement l’occasion de me procurer les livres qui m’intéressent. Et je suis souvent déçue…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s