La Rue des Douradores et son ombre

Du noir au blanc : la rue des Douradores s’éclaircit. Ici le décor précède le texte et ne manque pas  de susciter l’erreur. Comme celle qui consiste à abîmer les yeux du lecteur en lui infligeant un contraste proprement anti-ophtalmique.

Toutes mes excuses à ces yeux-là.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s