Une réflexion sur “– distance est de mes yeux –

  1. « Quant à moi, pour longtemps et ici,toujours ému d’aller vers cette lumière que l’on ne voit pas parce qu’elle est la lumière même…. » (lettre à René Char. Septembre 1952

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s