Hadriatique

.

Je rêve d’un amour pareil à la mer

Un enveloppement total

Et continu le corps rencontré

Saisi de partout porté et soutenu

Dans l’extase cependant que libre

Par la nage de se mouvoir

Loin des rivages connus

Et dans cet abîme descendre

M’enfoncer suivant le désir

D’une autre connaissance

Au frôlement d’une faune invisible

Je rêve de la mer

Étreinte absolue

Jusqu’à la dissolution

De la peau terrain originaire

Où le corps se différencie

De cela qui l’atteint

A l’acmé de la sensation

L’horizon chavire là-bas

Loin du littoral assermenté

Aux terres raisonnables

Je m’en vais jusqu’à la noyade

Voie seule

Indiscernable à l’accession

De cet au-delà qu’est l’amour

.

Publicités

3 réflexions sur “Hadriatique

  1. Mazette ! C’est de vous ? Magnifique. (Je pense au Livre-poème de Pascal Quignard « Boutès » (éd. Galilée) :
    « (…)Pourquoi la musique est-elle capable d’aller au fond de la douleur ? Car elle y gît.
    Le chant qui se tient avant la langue articulée – simplement plonge, plonge comme Boutès plonge – dans le deuil de la Perdue. (…) »

  2. Peut-on commenter un poème ? Doit-on avoir l’outrecuidance de mêler nos voix à sa lumière, à son vulnérable battement ? N’est-il pas mieux de le laisser être – en silence ? Je le crois, oui.

    Ce poème est. Peu importe le reste. Il est – jaillissant d’un silence aimant.

    Alors, puisque pour la première fois je vais oser me mêler à son silence, je m’apprête à faire pire. Vais dire que sa beauté (infinie) a cependant à mes yeux, à mon écoute, un défaut : le deuxième vers, « enveloppement total ». Je n’aime pas ce dernier mot, il trahit mon écoute. Non pas son sens (que je saisi et aime), non, ce mot-là, « total », tel qu’ici situé.

    Voilà. J’aurais fait pire… mais c’était sincère. Je m’en excuse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s