Islande (6): images et mémoire

Le temps passe, je dévide encore mes souvenirs. Ces retours photographiques questionnent étrangement ma mémoire visuelle, alors que  le voyage disparaît chaque jour davantage dans le passé. Parfois – quand je regarde les photos – je ne m’y vois plus, je ne crois même pas y avoir jamais été. A d’autres moments,  sans référence, sans archives, sans preuves matérielles je suis déportée, je sens, je vis chaque détail qui démultiplie l’intensité de l’instant. La mémoire est peut-être dans le regard (les sensations), mais nullement dans les images.

Photos de Vincent

Précédemment voir index Ici et Ailleurs

Publicités

4 réflexions sur “Islande (6): images et mémoire

  1. La photo, si belle soit-elle, fige un instant hélas disparu. Voir les photos prises par d’autres de lieux que j’aime est un plaisir évident. Pourtant, au moment-même, je comprends difficilement le désir effréné de capter un paysage ou des visages.
    S’imprégner du moment présent, en conserver une trace intérieure, n’est-ce pas plus durable ?

  2. La photographie ne devient intéressante qu’à partir du moment où elle déborde la simple capture mémorielle. Il faut qu’elle montre autre chose : un détail agrandi, un angle insolite, un vide indécelable. Qu’elle révèle l’invisible, en quelque sorte. On pense à tort que la photographie équivaut à l’œil nu, mais c’est la réduire à peu de choses. Sa limite, qui est de restreindre l’espace, y fait rentrer l’imaginaire. A partir de là, son champ s’étend à l’infini, les proportions sont modifiées, la lumière accroît son emprise sur les volumes, de l’infime au plus lointain les dimensions sont subjectives. La photographie ce n’est pas simplement voir, c’est devenir voyant.

  3. Bonjour,

    ….la mémoire n’est pas dans les images, matériellement, certes, mais qu’est-ce que la mémoire? comment s’opère les liaisons entre regarder l’image(comme vous l’écrivez, la mémoire est-peut-être dans le regard) et l’image qui me regarde, Barthes et Lacan rappelle cette étrangeté entre sujet et objet, ce que je regarde me regarde….

    merci pour votre site je vais y continuer ma promenade…
    Tina

  4. Désolée d’avoir tant tardé à publier votre commentaire : je reviens de vacances… Bienvenue et merci de votre présence ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s